AVA - Notre femelle Pomsky F1B

Pourquoi LE POMSKY ?

L’histoire du Pomsky en quelques lignes

Tout commence par une merveilleuse idée :

Le pomsky est un chien ayant vu le jour aux U.S.A au début des années 2000, issu d’un croisement entre un Loulou de Poméranie (ou spitz nain) et un Husky sibérien, qui fut effectué par insémination artificielle. Le nom qu’il porte résulte alors de cette fusion : POM (Poméranien) et SKY (Husky).

Le but du croisement entre ces deux primitifs aux allures totalement différentes et aux gabarits totalement opposés est alors d’obtenir un chien de taille moyenne à petite, possédant les caractéristiques physiques du Husky, chien à la beauté extraordinaire, avec un caractère qui se rapproche de celui du Poméranien, un chien de compagnie.

Le Pomsky n’est pas reconnu comme un chien de pure race, ni en France, ni à l’étranger. Il n’est pas reconnu par la S.C.C (société centrale canine), ni la F.C.I (fédération cynophile internationale) et est encore moins inscrit au L.O.F (livre des origines Françaises)

Il n’est pas pour autant un « corniaud » puisque le mariage initial a été fait avec deux chiens de pure race. Dans un but totalement précis : celui d’en créer une troisième. En effet, il est important de rappeler que toutes les races de chiens existant à l’heure actuelle, sont le fruit de multiples croisements. Ces croisement ont donné par la suite des individus génétiquement stables, tels que nous les connaissons aujourd’hui, après un long travail de sélection qui s’effectue sur plusieurs générations.

Mon point de vue sur la création du Pomsky

De tous temps, l’homme a créé des races de chiens, qui lui ont été utiles afin d’effectuer des tâches et un travail spécifique : (ex : chien de berger, chien de garde et de défense, chien de chasse etc…) Le posmky est désormais une nouvelle race en devenir, créée par l’homme, de la même manière qu’il y’a des millénaires afin de correspondre avec notre mode de vie actuel ainsi que nos besoins. La majorité des gens mène un mode de vie urbain, possède un emploi à plein temps, mode de vie dans lequel le husky, chien de travail (traîneau) avant tout, ne s’épanouirait pas totalement.

Le Poméranien étant un chien de compagnie, le mélange de ces deux races offrira un chien qui sera adapté à notre mode de vie urbain, sera assez petit pour vous accompagner partout, et son besoin de dépense sera moins important que celui d’un Husky.

Les différents outils scientifiques que nous avons en notre possession à l’heure actuelle (test ADN, suivi médicaux) nous permettent de suivre l’évolution de cette nouvelle race en devenir, ce qui n’était pas possible lorsque naissaient les premiers croisements, qui étaient à l’origine des races de chiens que nous avons actuellement. Tout ceci nous permet d’être certain que le Pomsky ne souffrira pas de problèmes liés à des maladies génétiques ou autres.

Le choix d’élever des Pomsky

J’ai toujours été passionnée par l’élevage, et ce depuis le plus jeune âge.  La biologie, les pathologies, les naissances, l’évolution, les différentes étapes de la croissance, stades de développement, jusqu’au sevrage  d’un animal. 
Étant une enfant, et une adolescente curieuse de tout, et voulant découvrir toute nouvelle espèce telle une scientifique en herbe, jusqu’à l’âge de 22 ans j’ai maintenu et reproduit des espèces de poissons d’ornement parfois assez rares et difficiles à reproduire en captivité ainsi que nombre d’espèce de batraciens, pour le plaisir de faire de l’élevage et apporter aux gens des individus non prélevés dans le milieu naturel. 

Par ailleurs, J’ai toujours aimé les chiens de traîneaux, pour tout dire, le dessin animé que je préférais et regardais en boucle quand j’étais enfant était Balto. Je rêvais d’avoir un husky en grandissant. L’adolescence terminée, je quitte le foyer familial, et renonce à la passion de l’élevage, puis mon entrée dans la vie active et le choix d’exercer une profession ou j’étais mobile, partant en mer plusieurs mois, font que le mode de vie que j’avais ne me permettait pas d’avoir un chien à mes côtés.

Après 6 ans sans avoir de chien, une reconversion en tant qu’éducateur canin comportementaliste, diverses formations exercées dans le domaine canin, et surtout une rencontre : des éleveurs de Husky sibérien exerçant depuis 25 ans, se sont pris d’affection pour moi et m’ont mis le pied à l’étrier en me faisant participer à la vie de leur Elevage, ses mises bas, ses entraînements, les maladies rencontrées, tout ce qu’il me fallait savoir. J’ai depuis  décidé de consacrer tout mon temps à cette passion et à mes Pomskys ! Tout à fait adaptés à mon mode de vie, avec une taille idéale selon moi.

Chipper a été notre premier pomsky, il fut importé des U.S.A, provenant d’un élevage de grande renommée, Isis également, l’a suivi quelques temps après. Par la suite nous avons choisi Ava, en provenance d’Irlande.

C’est ainsi que notre Elevage est né. Plus récemment nous avons été chercher Nikki aux Pays bas, tous proviennent d’élévage recconus. Pana est née chez nous.

Mon objectif, est de vous offrir des chiots Pomsky semblables à ceux que je souhaiterai acquérir moi même 😉

Mes Objectifs — Le standard Américain

Ce standard a été établi par l’IPA ( International Pomsky Association ) en vue de la reconnaissance de la race.

Les chiots Pomsky issus de mes reproducteurs et ceux que je souhaite continuer à vous proposer à l’avenir, sont des chiots possédant des caractéristiques physiques bien marquées Husky ( masques, pelages, couleurs.. ).

Nous proposons actuellement des pomsky F2, F2B et prochainement F3. Nous souhaitons avancer peu à peu dans les générations, et proposer des Pomsky 50/50 ainsi que 75/25, comme cela est pratiqué aux U.S.A. 

Ils se déclinent en deux tailles : la taille standard et le format mini ( le format toy me semble trop proche du spitz au niveau morphologique.)

Petit récapitulatif :

- Pomsky F1 : 50 % Poméranien, 50 % Husky : Père Poméranien + mère Husky

- PomskyF1B : 75 % Husky 25 % Poméranien : Père Pomsky F1 + mère Husky

- Pomsky F2 : 50 % Poméranien, 50 % Husky : Père pomsky F1 + Mère Pomsky F1

- Pomsky F2 : 62,5 % Husky, 37,5% Poméranien : 1 parent Pomsky F1B ( père ou mère ) + 1 parent F1

- Taille du Pomsky standard :

Entre 38 à 45 cm au garrot, pour un poids compris entre 8 et 12 kg

- Taille du mini Pomsky :

Mesure moins de 38 cm et plus de 25cmpour un poids compris entre 4 et 8 kg

Le Grand pomsky est accepté en F1 tant qu’il n’excède pas les 50cm de haut ainsi que les 16kg