Archives de catégorie : Blog

Quelle est l’histoire du Pomsky ? Les Origines du chien Pomsky

D’où vient le Pomsky ? Quel est son caractère et quels sont ses besoins ? Tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle generation de chiens hybrides.

L’histoire du Pedigree : origine et héritage

 

Comme beaucoup de belles histoires actuelles, les Pomskies ont enflammé les réseaux sociaux, car ils sont devenus l’aboutissement d’un rêve. Celui d’amoureux de chiens qui souhaitent le parfait mélange entre deux races aimées de tous : le Husky sibérien et le Spitz nain.

La création des premiers chiots Pomskies

 

Ces deux races étant définies par des caractéristiques différentes mais complémentaires, elles peuvent aboutir sur une race de chien quasi parfaite. La seule difficulté dans ce croisement réside dans la logistique de coupler un chien de grande taille avec un chien de taille plus petite.

Mais les américains étant très doués dans ce domaine, le rêve de nombreuses personnes s’est vu réalisé grâce à un couple éleveur de chiens en Arizona. Tressa Peterson et Joline Philipps, obtiennent une première portée de chiots de ce nouveau croisement par insémination artificielle.
C’était en 2013, Le Pomsky Club of America est alors fondé et le succès est au rendez-vous : la race est désormais célèbre et reconnue.

 

Quel est son héritage génétique ?

 

Comme la plupart des animaux hybrides, cette nouvelle generation hérite des caractéristiques de ses deux parents.
C’est un animal de petite taille, comme le Spitz nain. Il est sociable, actif, affectueux et joueur. C’est le compagnon idéal pour une famille avec des enfants.

 

Du côté de son parent siberien, il hérite d’un caractère plus sauvage et indépendant. Aventureux et curieux, il est désireux de découvrir le monde tout en défendant son territoire. De nature têtue et espiègle, son éducation nécessite un dressage lui imposant un cadre défini par des règles fermes.
C’est un animal actif qui a besoin d’exercice. Il est très intelligent, affectueux, fidèle et câlin, mais il apprécie d’avoir son propre espace.

Alimentation et santé : ce qu’il faut savoir

 

Les Pomkies ont une espérance de vie allant de 9 à 15 ans en moyenne. Malheureusement cette nouvelle generation n’échappe pas à certains problèmes de sante qu’il faut prendre en compte. Un chiot de ce pedigree doit régulièrement consulter un vétérinaire tout au long de sa vie. De même, ayant un magnifique pelage long, il mue régulièrement et perd ses poils en grande quantité. Quelques séances de toilettage sont donc nécessaires régulièrement.

Ils ont également besoin d’un cadre de vie adapté pour être heureux et en pleine forme.
Très actifs, il leur faut de l’exercice physique quotidien et des expériences sociales aussi bien avec des humains q’avec d’autres animaux.

Pour ce qui est de l’ alimentation, un chiot est très actif avec un métabolisme rapide, il doit consommer une nourriture riche en protéines animales et en graisses, afin de trouver l’énergie dont il a besoin. Il en est de même pour la nourriture d’un adulte en pleine sante, dont le métabolisme est plus proche du Husky siberien que du Spitz.

 

Intelligents, fidèles, joueurs et surtout adorables, voici quelques unes des nombreuses qualités des Pomskies. Ces petits compagnons ont un excellent caractère et bien que leur pedigree soit encore très récent, ils ont un bel avenir dans nos foyers.

A quoi sert le test adn d’un chien?

Tests ADN pour chiens : À quoi ça sert ?

Pourquoi faire un test génétique et comment le réaliser ? Si vous avez besoin d’explications, ou que vous vous posez certaines questions sur ce sujet, vous êtes au bon endroit.

Tout savoir sur la génétique canine !

Quelques bases concernant la génétique

L’information génétique est portée par ses chromosomes, se trouvant dans le noyau des cellules. Une partie de ces chromosomes vient du père et l’autre partie de la mère de l’individu. Chaque chromosome est constitué d’une structure unique à chacun, appelé gène, comportant l’Acide DésoxyriboNucléique… (ADN)

Comment ça se passe ?

Pour effectuer ces tests, il est nécessaire d’obtenir des échantillons  auprès du chien. De ce fait, il sera possible de “décortiquer” une cellule, pour mettre en évidence sa structure. Connaitre le “code” ou les informations génétiques de l’animal et de sa lignée, quelle que soit la race, berger allemand, berger australien, terrier brésilien, terrier de boston, bulldog anglais, etc.

Se procurer un kit de test

Il est facile à deviner qu’aujourd’hui sur Internet, tout s’achète. Il est donc faisable et pratique de commander directement sur Internet. Vous commandez, pratiquez le prélèvement, envoyez par courrier les échantillons… attendez les résultats. Rapide et efficace !

Vous trouverez donc en résultat le pourcentage de chaque race dont votre chiot est issu, mais aussi un arbre généalogique, qui le plus souvent se verra approximatif à mesure que les générations de pomsky avancent c’est pourquoi le mieux est d’obtenir cette information par l’éleveur lui-même. Puis une catégorie plus difficile à interpréter, les couleurs et les caractéristiques physiques dont votre chiot à hérité, et enfin, les maladies génétiques potentielles.

L’un des meilleurs leaders sur ce marché est un laboratoire Américain : EMBARK, et c’est d’ailleurs celui que nous avons choisi pour tester nos pomsky.

Certains peuvent être demandés directement au vétérinaire. Dès les résultats obtenus, il sera là pour vous guider et vous donner toutes explications et informations nécessaires. Plusieurs laboratoires existent, avec des test quelques peu différents, c’est à chacun de trouver celui qui lui conviendra le mieux.

Passer à la pratique

Un échantillon de salive suffit, facile à prélever vous-même, sans douleur pour votre boule de poil et rapide à effectuer. Le vétérinaire peut également le faire sans problème.
Le kit envoyé au laboratoire, des recherches sur les races et les variances comprises dans les racines génétiques seront faites.
Après quelques semaines d’attentes, vous recevrez chez vous par courrier ou par mail, les résultats de l’examen d’ADN.

Pourquoi réaliser un test d’ADN et à quel prix ?

  • • Pour en connaître la race ou le croisement : Il y a tellement de races répertoriées !
    • Pour dépister de possibles maladies héréditaires : Faire dépister ses chiens de plusieurs manières, examen direct de dépistage des tares, et via un test ADN est important pour leur santé mais aussi si une saillie est prévue. Certaines maladies sont fatales pour les chiots.
    • Pour en savoir d’avantage en ce qui concerne la filiation : en effet, bien qu’encore trop imprécis, le test vous aide à en savoir plus concernant les ascendant de vôtre chien.
  • Le test ADN reste la seule preuve de son appartenance à la race en création qu’est le pomsky, qui est non LOF donc ne possède pas de pedigree officiel.

Le prix reste variable selon les laboratoires et sur le fonctionnement utilisé, internet, vétérinaire. Le prix peut se positionner sur du 30 € pour une recherche de filiation, comme du 255 € pour une recherche de maladie spécifique.

En résumé, il est utile de savoir les origines de sa boule de poil, que ce soit par curiosité, pour déterminer le fonctionnement de son organisme, apprendre sur ses fragilités et contrer une future maladie genetique.

Pomsky F1, F2, F3, C’est quoi?

La généaologie du Pomsky

Le pomsky est une nouvelle race d’ elevage, créée au début des années 2000 par le croisement d’un husky et d’un spitz nain. Elle trouve son origine aux Etats-Unis et trouve aujourd’hui une certaine popularité de part ses nombreuses qualités : la fidélité et la beauté ainsi que l’instinct joueur et la petite taille du spitz. Ses yeux, bleu ou marron, peuvent s’avérer être vairons, particularité privilégiée par les adoptants. Son poil duveteux, généralement mi-long, nécessite un brossage régulier pour être parfaitement entretenu. Son poil peut être blanc, gris, fauve, marron ou noir. Sa tête est de forme arrondie, sa carrure plus charpentée, dynamique. C’est un petit chien amusant à la carrure et à la sante solides dont les caractéristiques physiques vont en s’affinant au fil des générations. Un véritable compagnon de jeu et de vie dont l’education doit être surveillée.

Pomsky: les differrents paliers F1, F2 et F3

Perpétrer une lignée n’est pourtant pas chose aisée et la mise en place d’un classement généalogique permet aujourd’hui de conserver les caractéristiques du chien croisé tout en évitant les maladies liées aux reproductions interlignées. La généalogie s’organise ainsi en trois grands paliers appelés respectivement F1, F2 et F3.

Le palier F1 est le croisement originel à hauteur de 50% de son ADN. Sa taille, plus grande que pour les F2 et pour les F3, dépasse généralement les 40 cm. Pour obtenir un F1a, il suffit de reproduire le chiot femelle avec un husky. Pour le F1b, une femelle sera croisée avec un pomeranien.

Pour obtenir la generation F2, la reproduction doit impérativement se faire entre deux chiots F1 pour conserver les caractéristiques physiques et généalogiques. Le F2a sera un croisement avec un husky. Le F2b, avec un pomeranien.

La generation F3 sera ainsi la reproduction de deux chiots F2.

Quels sont les conditions de croisement du Pomsky?

La multiplicité de ces croisements doit se faire hors cercle des portées et la priorité de l’ elevage se doit donc d’être d’obtenir un chiot de parents différents sans lien de reproduction. Le but de la reproduction est de conserver l’équilibre génétique mais aussi de veiller principalement à l’éloignement des maladies génétiques. Son espérance de vie augmente ainsi de 12 ans à 15 ans pour la grande majorité de l’espèce. Les générations suivantes s’avèrent aussi plus petites, plus légères (avec un poids tournant autour des 6kg maximum pour les F3 contre un poids de 20kg pour les F1). Ils sont en meilleure sante au fil des reproductions, évitent les problèmes récurrents des chiens de race notamment aux hanches, aux reins, aux yeux et aux oreilles. Les chiots sont aussi mieux éduqués, la sélection évitant les problèmes de comportement et d’education.

Le Pomsky et l’officialisation de la race

Bien qu’absent du classement officiel des chiens de race et donc non reconnu par la FCI (La Fédération Cynologique Internationale), le pomsky est aujourd’hui un chien apprécié, privilégié pour sa compagnie et aimé des afficionados, généralement membres du club européen des pomsky (l’EPC).

Le Spitz nain — Caractéristiques, origines, prix

Le spitz nain, appelé aussi loulou de pomeranie ou chien pomeranien, est une espèce miniature qui provient de pomeranie, territoire situé entre l’Allemagne et la Pologne. Son caractère aimable et son énergie en font un compagnon très agréable et apprécié en france.

Article connexe: Le Spitz Nain et le Husky pour donner une nouvelle race: Le Pomsky

Historique du Spitz Nain

Le spitz est la plus ancienne race de canidé d’Europe. Ses ancêtres étaient principalement utilisés en tant que chiens de bergers. Les spécimens de taille importante ou nains ne sont apparus qu’aux environs du 18e siècle. Cette race est reconnue par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) depuis 1957.

Caractéristique physiques

De petite taille, entre 18 et 22 cm au garrot, ce canidé nain n’a pas volé son nom. Avec ses 3,5 kg maximum, ce chien pèse moins que la plupart des chats. Son pelage volumineux et dense, grâce à son sous poil épais, donne du volume à son corps. Son poil, parfois d’aspect hérissé, peut être blanc, noir, crème, couleur sable ou avec plusieurs nuances. Le canidé de pomeranie blanc plaît beaucoup ! Sa collerette, qui rappelle la crinière du lion, lui entoure la tête. Les yeux largement ouverts de ce canidé allemand et son museau, s’apparentant à celui d’un renard, lui donnent un air dynamique et attentif.

Caractère et conditions de vie

Ces chiens sont éveillés et très attachés à leur maître. Une parole ou un message clair de celui-ci est vite compris par ce canidé vif d’esprit. Ces animaux manifestent une méfiance toute naturelle envers les étrangers mais ne sont ni agressifs, ni craintifs. Ils cohabitent bien avec les enfants mais, en raison de leur petite taille, ils peuvent être facilement blessés par inadvertance ou par des gestes brusques. Ces animaux supportent moyennement la solitude. Ce sont d’excellents chiens de garde.
Ce loulou miniature s’adapte bien à la vie en appartement et à un environnement urbain mais la campagne lui convient bien aussi.

Education et prix du Spitz nain

Ce loulou pomeranien adore contenter son maître ce qui rend son éducation plus facile. Il comprend rapidement un message émis par son maître. Il convient de l’entraîner tout jeune à ne pas trop aboyer.
Leur prix varie selon l’elevage, la variété et le sexe. Un chiot Spitz allemand coûte entre 1500 et 2000 €. Il est conseillé de l’acheter en France, dans un elevage spécialisé dans cette race.

Sante

Ce canidé est robuste et supporte bien les intempéries et le froid. Il a tendance à prendre du poids en raison de sa petite constitution et de son métabolisme rapide.
Ce chien se caractérise par ses petites portées, deux chiots en général. Ces chiots doivent bénéficier d’une température de 30° durant leur première semaine de vie et de 26° les deux suivantes. Un environnement calme et sec leur est nécessaire pour grandir en bonne sante.

Le Husky Siberian

Découvrez le Husky, ce légendaire chien de traineau !

Originaire de la Siberie, ce chien ressemblant un peu à un loup de par son allure et son poil et est aux côtés de l’homme depuis quelques milliers d’années. Cependant, ce n’est qu’en 1930 que l’American Kennel Club reconnait cette race aux yeux magnifiques, en établissant son standard. Sur le territoire français, il faut attendre 1970 pour que cet animal fasse son entrée pour la première fois. Il s’agit, à la base, d’un canidé utilisé pour le travail, précisément pour tirer les traineaux auprès de la tribu des Tchouktches, son poil le préservant des intempéries.

Decouvrez le Pomsky, issu d’un croisement de Husky Sibérien et de Spitz Nain.

Quelle est l’apparence physique du husky siberien ?

Le siberien est un animal musclé, mais pas trop. Son corps est d’aspect plutôt compact, ses yeux peuvent être dits vairons, c’est-à-dire, de deux couleurs différentes. Il a une taille moyenne. Ses oreilles sont en forme de triangle, tandis que ses poils blancs au niveau du visage lui confèrent une allure de loup. Sur le reste du corps, ses poils sont selon le standard officiel, de taille moyenne et tirant sur le noir. Il porte sa queue repliée telle une brosse, dite en “faucille”, à l’instar du spitz, une autre race plus petite dont la queue est très fournie.

chiot bebe Siberian husky

Quel est le caractère du husky ?

Les Huskies de Sibérie sont connus pour être des chiens de traineau d’une vivacité et d’une gentillesse extrêmes. D’ailleurs, ils sont réputés pour ne pas être de bons gardiens: en effet, leur propension à aimer les inconnus les empêche de faire correctement ce travail ! Les huskies ont donc très bon caractère. Ils figurent désormais parmi les races les plus appréciées. On compare parfois les huskies aux spitz, pourtant, ce sont deux races de chiens bien distinctes, mais de la même famille, à savoir celle des primitifs.

 

Education du chien de traineau

Ce chien est un primitif qui doit être éduqué de manière douce mais avec fermeté, les primitifs ne supportent en rien la coercition, et l’éducation devra se baser sur la confiance, la stimulation et l’échange. Son éducation est très importante et doit commencer dès le plus jeune âge, afin d’en faire un compagnon agréable, et ce, durant toute sa vie ! Il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un canidé plutôt fugueur, car il a énormément besoin de se dépenser, d’explorer de nouveaux lieux et d’être stimulé :  ainsi, sa vie doit être riche en stimulations et en balades variées afin d’éviter ce type de soucis. Bien que gentil, c’est un primitif qui n’a rien de commun avec un chien de compagnie, ni un chien de berger. Il convient aux personnes passionnées par la race et par l’engagement que cela représente, à savoir beaucoup de présence, de temps de balades, de stimulation. Les individus aimant le sport et toute activité bonne pour la sante peuvent emmener cet animal durant leurs loisirs physiques: il n’en sera que ravi ! c’est également un chien qui ne supporte absolument pas la solitude : en effet, si l’on travaille plusieurs heures par jour, le husky sera alors malheureux en étant seul, il pourra notamment exprimer ce mal être en hurlant à la mort ou encore en détruisant le mobilier et ce qui se trouvera à sa disposition.  Côté sante, il s’agit d’un animal très robuste, cependant, comme toutes les races, il peut souffrir de pathologies diverses telles que la dysplasie de la hanche ou encore la cataracte juvénile, qui sont des maladies facilement dépistables par des vétérinaires spécialisés et examens spécifiques, ainsi une lignée saine ne comportera pas d’individu présentant ce type de tares et vôtre chiot ne sera pas affecté : c’est pourquoi dans le pomsky, le husky à l’origine des premiers croisements devra être indemne de tares ou de maladies génétiques.