Archives de catégorie : Pomsky

Le Pomsky : Taille, Caractère, Prix, origine, ou se procurer un Pomsky — On vous dit tout!

Le Pomsky est une nouvelle race de chien en création, encore non reconnue par la Fédération Cynologique Internationale ( FCI ) du fait de son apparition récente. Cependant, il connaît déjà un grand succès sur les réseaux sociaux dans le monde, en Europe et maintenant en France, grâce à son allure de Husky miniature.

Mais que sait-on de ce petit chien, exactement ? Dans cet article, nous vous proposons une “carte d’identité” complète de cet animal de compagnie qu’est le Pomsky pour vous éclairer sur les caractéristiques de cette nouvelle race en devenir !

D’où nous vient le Pomsky ?

L’histoire de ce chien est, comme on le disait précédemment, très récente. Il a vu le jour aux USA — États-Unis et a su très vite conquérir le plus grand nombre : Le but était de créer une nouvelle race de chien de compagnie, avec des chiots dont les traits physiques seraient similaires au Husky Sibérien, notamment au niveau des marquages physiques, ( masques, morphologie )  mais avec une taille plus petite (s’apparentant plutôt à la taille du Spitz nain autrement appelé spitz poméranien ou encore loulou de Poméranie).

Pour rappel, Le Pomsky est issus d’un croisement entre le Husky Sibérien et le Spitz nain.

La combinaison de ces deux races donne finalement naissance à un chien aux allures de parfait Husky miniature, au poil standard, ou encore d’un éternel chiot Husky, au poil dense et épais qui plus est convient parfaitement à la vie en appartement : le tout est de pouvoir répondre à ses besoins, car malgré sa petite taille c’est un chien qui devra être baladé à raison de 4 fois par jour et stimulé quotidiennement !  Le Pomsky de par sa taille peut également vous accompagner dans toutes vos activités, d’où son grand succès.

La création :

Pour l’anectode, en mars 2012, deux collègues,  Joline Phillips, directrice de l’élevage “Arctic Design Pomskies” et Tressa Peterson directrice de l’élevage “Apex Pomskies”, se sont associées pour créer une race à partir d’un mâle Loulou de Poméranie et d’une femelle Husky Sibérien.

Le Pomsky peut parfois présenter des traits communs à l’Alaskan Klee Kai, une race conçue accidentellement en Alaska dans les années 1970 après une saillie non voulue entre un Husky et un chien de taille petite. Pour autant, il ne faut pas confondre les deux: l’Alaskan klee kai et Pomsky ont un caractère diamétralement opposés, le pomsky est un chien de compagnie, qui s’éduque relativement facilement pour un chien de type nordique, et l’Alaskan Klee Kai est un petit chien beaucoup plus primitif et par conséquent  plus difficile à éduquer.

Le pomsky une race qui a la cote, son histoire et ses origines

Les différentes générations de Pomsky (F1 ‑F2 — F3)

Avant d’aborder la question des traits physiques du Pomsky, nous allons ici clarifier la notion de “génération”.

Notion importante à connaître car elle influe sur les caractéristiques physiques et comportementales de l’animal. Mais alors, qu’est-ce que c’est ?

Pour faire simple, une “génération” est définie par le type de croisement qui a été effectué avant la naissance du chiot :  La lettre F désigne le terme Filiation

 F1 : C’est le croisement initial, la première génération ou première filiation de pomsky : croisement entre une femelle Husky et un mâle Pomeranien 

F2 : Pour cette generation, on croise deux Pomskys F1

F3 : L’animal sera issu du croisement entre deux Pomsky F2

F4 : chiot issu du croisement entre deux pomsky F3

F5 : à partir de cette génération, donc la cinquième génération de pomsky, nous ne comptons plus en chiffres et considérons que le pomsky est stable génétiquement, ce que nous appelons multigénérationnel.

Le cas du B : Parfois, vous pouvez lire qu’un pomsky est dit “B”, qui est un terme anglais utilisé dans l’élevage et qui signifie Backcross ( back : arrière / cross : croisement, c’est l’action de revenir en arrière dans le croisement initial )

  • Le croisement initial étant Poméranien et Husky, un pomsky peut très bien être de nouveau croisé à un poméranien ou à un Husky (pour une raison particulière, ex pour accentuer une caractéristique physique ) Il est alors dit B

exemples :

  • Pomsky F1B : chiot issu d’un pomsky mâle F1 avec femelle Husky
  • Pomsky F2B : chiot issu d’un Pomsky mâle F2 avec femelle Husky
  • Pomsky F3B : chiot issu d’un Pomsky mâle F3 avec femelle Husky

à l’inverse :

  • Pomsky F1B : chiot issu d’un pomsky femelle F1 avec un mâle poméranien
  • Pomsky F2B : chiot issu d’un Pomsky femelle F2 avec un mâle poméranien
  • Pomsky F3B : chiot issu d’un Pomsky femelle F3 avec un mâle poméranien

Concrètement, qu’est-ce que cela change ?

Cela peut tout simplement influer le physique, le comportement, ou la taille du chiot pomsky que vous allez acquérir. 

Si un chiot est F1, c’est la toute première génération de pomsky, par conséquent la taille et le physique sont souvent aléatoires, en effet le résultat du croisement entre Poméranien et Husky donnera des chiots de gabarit très différents dans une même portée, aux physiques très différents. Du point de vue comportemental ce sera tout à fait pareil, chaque chiot héritera aléatoirement des caractéristiques du Husky ou du Poméranien. Les individus B hériterons bien entendu également des caractéristiques physiques et comportementales du parent dont la génétique sera dominante ( husky ou poméranien ).

Plus la génération de Pomsky sera avancée, plus les portées seront stables et uniformes au niveau du gabarit, du type et du marquage physique, mais cela change surtout du point de vue comportemental. Le pomsky adopte un comportement plus stable, correspondant réellement à celui d’un chien de compagnie à mesure que les générations avancent, on  considère donc qu’il est plus abouti, qu’il correspond d’avantage au standard du pomsky exigé par certains clubs qui le représentent, comme par exemple celui de l’IPA (international pomsky association)

Avant toute chose, vous devrez vous renseigner auprès de l’éleveur quant à la génération du chiot qu’ils vous proposera à l’adoption. Les bons éleveurs de Pomsky en France fournissent également un test ADN des parents dont leurs chiots sont issus.

Quelle taille et poids fait le Pomsky?

 

Il existe trois tailles de Pomsky : toy ou aussi appelé micro, miniature et standard. Les spécimens toy ou micro mesureront 20 à 33 cm au garrot, toutes générations confondues. Pour les tailles miniatures, il faut s’attendre à ce qu’ils fassent entre 34 à 38 cm toutes générations confondues. Les spécimens de taille standard mesureront entre 39 et 42cm au garrot toutes générations confondues également.

Les individus B issus de lignée husky ont une taille très souvent supérieure à 42cm

Concernant les plus grands dits hors standard, on ne les retrouve répertoriés que dans la 1 ère génération avec une taille dépassant les 42 cm. Cependant, le Pomsky n’étant pas une race fixée, vous pourrez trouver des individus hors standard dans des générations plus avancées.

Vous l’aurez compris, son poids ne sera pas le même en fonction de sa taille. On compte environ 2 à 5 kg pour les pomsky de taille toy ou micro. Pour les pomsky miniatures, on retrouve un poids compris entre 6 et 8kg et entre 9 et 12 kg pour les pomsky de taille standard. Pour les plus grands Pomsky dits “hors standard” on sera dans une fourchette de 13 à 18KG

Les traits physiques du Pomsky

Le Pomsky a de nombreuses caractéristiques physiques qui lui viennent du Husky. On retrouve parmi celles-ci, la couleur de ses yeux : (bleus, verts, ambre, bruns ou hétérochromes) ainsi que la couleur de sa robe, le marquage ( notamment le masque ), la texture et la densité de son poil. Vous pourrez donc trouver des élevages de pomsky proposant des chiots de couleur très variées : parmi celles-ci vous pourrez retrouver des robes de couleur agouti, gris, noir, gris loup, chocolat, red etc… Le poil pourra être long ( dit wooly) mi-long ( dit plush) ou standard Husky selon la génétique dont le chiot à hérité (poil plutôt similaire au poméranien ou au husky ).

Ses yeux pourront avoir plusieurs couleurs, dont celle très appréciée chez le Husky : le bleu  ! couleur très prisée chez le pomsky.

Photos de chiots, mâles et femelles Pomsky

Le corps d’un pomsky est généralement compact.
Il possède une longue queue touffue enroulée au-dessus de son dos, en “faucille”. Ses oreilles sont triangulaires, hautes sur sa tête et relativement proches l’une de l’autre. Elles sont petites ce qui crée une harmonie avec le reste de son apparence.

Vous l’avez compris, le pomsky est une race en devenir et n’est actuellement pas reconnu au LOF. Il est possible que dans quelques années le Pomsky puisse être inscrit aux Livres des Origines Français (LOF) tout comme l’a été récemment l’American Bully.
Vous trouverez plus d’informations sur le standard du Pomsky sur le site d’un des clubs Français représentant  le Pomsky en France : Officiel Pomsky France.

Ce qu’il faut savoir si l’on adopte un Pomsky

Ce sont des chiens dont l’espérance de vie est comprise entre 15 et 17 ans. En adoptant un Pomsky, il s’agit donc d’un véritable engagement de vie qui consiste à partager votre quotidien avec lui, et à répondre à ses besoins physiques et comportementaux durant toute sa durée de vie. Malgré le fait qu’il puisse vivre en appartement grâce à son petit gabarit, il n’en reste pas moins un animal relativement actif et énergique dont le besoin de dépense pourra s’avérer modéré à important et devra être satisfait pour que votre pomsky soit un adulte équilibré et heureux. Cela implique le fait d’effectuer plusieurs balades par jour, en moyenne 4, l’amener dans des endroits divers et variés, et si possible avec vous dans votre quotidien ( lieu de travail etc..)

ATTENTION : posséder un jardin est souvent une des conditions sans lesquelles les familles n’envisagent pas d’adopter un pomsky, ceci dit un chien dont les propriétaires s’occupent correctement sera aussi heureux en appartement qu’en maison ! En effet, un jardin même immense dans lequel le chien se retrouvera seul ou peu stimulé, et n’en sortira que peu n’est absolument pas épanouissant pour un pomsky et son bien être. Il faut donc être pleinement conscient de l’engagement que cela représente et devoir balader son pomsky tous les jours et le stimuler quotidiennement malgré le fait de posséder un jardin. 

Pour l’aider à satisfaire son besoin de dépense physique et intellectuel, toutes les occasions seront bonnes ! Vous pourrez aussi bien jouer avec lui, par le biais de jeux classiques ou de stimulations intellectuelles, ou également l’emmener avec vous en randonnée, en ville, pratiquer un sport canin ( cani-cross, cani VTT ) ou à un cours de pistage ou d’agility.

Si vous avez des enfants, la cohabitation se fera en harmonie car c’est un excellent chien de famille, très proche des enfants, il faut simplement que vôtre chien dispose de son espace à lui, à l’écart, ou il puisse s’isoler et  pouvoir se reposer, donc ne pas être stimulé à tout moment par les enfants du foyer. Le Pomsky appréciera aussi la présence d’autres animaux tels que les chats ou les chevaux, à condition qu’il y soit habitué tout jeune.

Le caractère du Pomsky et son éducation — Son tempérament

Comme beaucoup de chiens, il faut veiller à l’acheter dans un élevage Pomsky ou les parents sont équilibrés et les chiots correctement sociabilisés. Il faudra débuter son éducation dès son arrivée au sein de votre foyer. L’éducation doit être positive, et basée sur la motivation et la capacité de réflexion du chien. Intelligent, il apprendra vite si l’éducation est bien réalisée, soit, avec bienveillance et logique. Le pomsky a globalement un bon caractère, plutôt actif, proche de l’humain, en demande d’attention et enjoué. N’hésitez pas a passer par un professionnel comme un éducateur canin, afin d’obtenir de bons conseils pour débuter une bonne éducation avec votre chiot, y et même de débuter en club canin pour le faire participer à l’école des chiots et contribuer à lui apporter une bonne sociabilisation.

Et côté santé ? Le Pomsky est il robuste?

Résistant grâce à ses gènes de Husky, et issus de deux primitifs à la santé de fer, le Pomsky est un animal robuste possédant un patrimoine génétique varié car non issu de consanguinité. Dans un élevage ou les reproducteurs sont tous dépistés par le biais d’examens de dépistage de tares génétiques liées aux deux races, et de test ADN pour compléter, il n’y a aucun risque que vous puissiez adopter un chiot porteur de maladie génétique. La science est un merveilleux outil pour se prémunir de ces risques.

Le Pomsky, nouvelle race créée artificiellement

Les soins nécessaires au pomsky

Le Pomsky n’est pas un chien compliqué d’entretien. Il a besoin d’une alimentation adaptée à son espèce puisqu’il aura probablement des difficultés à digérer l’amidon en grande quantité. Pour palier à ce problème, vous devrez prêter attention à la composition des croquettes (“low carb” riches en protéines). L’objectif, c’est que son alimentation soit limitée en amidon mais riche en protéines animales pour lui apporter une nourriture de bonne qualité nutritionnelle.

Pour entretenir son poil, rien de plus simple ! Un brossage soigneux une fois par semaine sera largement suffisant s’il a les poils longs ou mi-longs. Il faudra, pour compléter son toilettage, lui faire prendre un bain 1 à 2 fois par an. En ce qui concerne le reste des soins, ses yeux et oreilles n’ont pas de besoins supplémentaires par rapport aux soins de base (nettoyage s’il y a des saletés). Pour finir, il vous faudra lui acheter des soins antiparasitaires tels que colliers et pipettes pour lutter contre l’apparition de divers parasites présents sur la peau et le poil de l’animal, ainsi qu’un vermifuge oral qui sera distribué plusieurs fois par an et dont la molécule sera différente à chaque distribution.  Au total, on estime que le Pomsky aura un coût mensuel de 30 à 100 euros en fonction des produits et accessoires que vous lui achetez.

Quel est le prix d’un Pomsky?

En ayant lu toute la description, vous avez de plus en plus envie de devenir l’heureux propriétaire d’un Pomsky ? Alors parlons désormais tarif. Vous pourrez adopter ce chien dans un élevage sérieux et investi pour un prix de 3500 à 6500 euros (En fonction de la taille, la rareté de ses caractéristiques physiques tels que les yeux, son marquage ou encore du sexe, de la qualité de la lignée, la sélection des parents, la génération, l’élevage, la sociabilisation des chiots ).

Comment se procurer un Pomsky ? Ou acheter un Pomsky en France?

Pensez a vous tourner vers un élevage professionnel pour faire l’acquisition d’un Pomsky. La France possède des éleveurs de qualité.
Veillez à bien choisir un élevage de chiot dirigé par des professionnels sérieux pour éviter les arnaques. Un éleveur de chien non LOF tel que le pomsky doit avant tout être un professionnel de l’élevage, les particuliers ne sont pas autorisés par la loi à effectuer des portées non LOF. Par conséquent, certaines garanties notamment de santé vous seront apportées uniquement dans le cas ou votre pomsky proviendra d’un élevage professionnel. Vous pouvez leur poser toutes les questions que vous souhaitez et également bénéficier de conseils et d’un suivi concernant l’éducation de votre chiot.