Pomsky F1, F2, F3, C’est quoi?

La généaologie du Pomsky

Le pomsky est une nouvelle race d’ elevage, créée au début des années 2000 par le croisement d’un husky et d’un spitz nain. Elle trouve son origine aux Etats-Unis et trouve aujourd’hui une certaine popularité de part ses nombreuses qualités : la fidélité et la beauté ainsi que l’instinct joueur et la petite taille du spitz. Ses yeux, bleu ou marron, peuvent s’avérer être vairons, particularité privilégiée par les adoptants. Son poil duveteux, généralement mi-long, nécessite un brossage régulier pour être parfaitement entretenu. Son poil peut être blanc, gris, fauve, marron ou noir. Sa tête est de forme arrondie, sa carrure plus charpentée, dynamique. C’est un petit chien amusant à la carrure et à la sante solides dont les caractéristiques physiques vont en s’affinant au fil des générations. Un véritable compagnon de jeu et de vie dont l’education doit être surveillée.

Pomsky: les differrents paliers F1, F2 et F3

Perpétrer une lignée n’est pourtant pas chose aisée et la mise en place d’un classement généalogique permet aujourd’hui de conserver les caractéristiques du chien croisé tout en évitant les maladies liées aux reproductions interlignées. La généalogie s’organise ainsi en trois grands paliers appelés respectivement F1, F2 et F3.

Le palier F1 est le croisement originel à hauteur de 50% de son ADN. Sa taille, plus grande que pour les F2 et pour les F3, dépasse généralement les 40 cm. Pour obtenir un F1a, il suffit de reproduire le chiot femelle avec un husky. Pour le F1b, une femelle sera croisée avec un pomeranien.

Pour obtenir la generation F2, la reproduction doit impérativement se faire entre deux chiots F1 pour conserver les caractéristiques physiques et généalogiques. Le F2a sera un croisement avec un husky. Le F2b, avec un pomeranien.

La generation F3 sera ainsi la reproduction de deux chiots F2.

Quels sont les conditions de croisement du Pomsky?

La multiplicité de ces croisements doit se faire hors cercle des portées et la priorité de l’ elevage se doit donc d’être d’obtenir un chiot de parents différents sans lien de reproduction. Le but de la reproduction est de conserver l’équilibre génétique mais aussi de veiller principalement à l’éloignement des maladies génétiques. Son espérance de vie augmente ainsi de 12 ans à 15 ans pour la grande majorité de l’espèce. Les générations suivantes s’avèrent aussi plus petites, plus légères (avec un poids tournant autour des 6kg maximum pour les F3 contre un poids de 20kg pour les F1). Ils sont en meilleure sante au fil des reproductions, évitent les problèmes récurrents des chiens de race notamment aux hanches, aux reins, aux yeux et aux oreilles. Les chiots sont aussi mieux éduqués, la sélection évitant les problèmes de comportement et d’education.

Le Pomsky et l’officialisation de la race

Bien qu’absent du classement officiel des chiens de race et donc non reconnu par la FCI (La Fédération Cynologique Internationale), le pomsky est aujourd’hui un chien apprécié, privilégié pour sa compagnie et aimé des afficionados, généralement membres du club européen des pomsky (l’EPC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.