Pourquoi LE POMSKY ?

L’histoire du Pomsky en quelques lignes 

Tout commence par une merveilleuse idée :

Le pomsky est un chien ayant vu le jour aux U.S.A au début des années 2000, issu d’un croisement entre un Loulou de Poméranie (ou spitz nain) et un Husky sibérien, qui fut effectué par insémination artificielle. Le nom qu’il porte résulte alors de cette fusion : POM (Poméranien) et SKY (Husky).

Le but du croisement entre ces deux primitifs aux allures totalement différentes et aux gabarits totalement opposés est alors d’obtenir un chien de taille moyenne à petite, possédant les caractéristiques physiques du Husky, chien à la beauté extraordinaire, avec un caractère qui se rapproche de celui du Poméranien, un chien de compagnie, à l’éducation facile.

Le Pomsky n’est pas reconnu comme un chien de pure race, ni en France, ni à l’étranger. Il n’est pas reconnu par la S.C.C (société centrale canine), ni la F.C.I (fédération cynophile internationale) et est encore moins inscrit au L.O.F (livre des origines Françaises)

Il n’est pas pour autant un « corniaud » puisque le mariage initial a été fait avec deux chiens de pure race. Dans un but totalement précis : celui d’en créer une troisième. En effet, il est important de rappeler que toutes les races de chiens existant à l’heure actuelle, sont le fruit de multiples croisements. Ces croisement ont donné par la suite des individus génétiquement stables, tels que nous les connaissons aujourd’hui, après un long travail de sélection qui s’effectue sur plusieurs dizaines de générations.

Mon point de vue sur la création du Pomsky 

Eleveurs mais avant tout créateurs de race :

De tous temps, l’homme a créé des races de chiens, qui lui ont été utiles afin de développer des atouts et des aptitudes à effectuer un travail spécifique, ainsi que de multiples tâches : (ex : chien de berger, chien de garde et de défense, chien de chasse etc…) Le pomsky est désormais une nouvelle race en devenir, que nous sommes en train de créer de la même manière qu’il y’a des millénaires afin de correspondre avec le mode de vie actuel ainsi que les besoins de notre époque. La majorité des gens mène un mode de vie urbain, possède un emploi à plein temps, mode de vie dans lequel le husky, chien de travail (traîneau) avant tout, ne s’épanouirait pas totalement.

Le caractère du pomsky, son éducation :

Le Poméranien étant un chien de compagnie, le mélange de ces deux races offrira un chien qui sera adapté à notre mode de vie urbain, une vie de famille avec des enfants, et sera assez petit pour vous accompagner partout, et son besoin de dépense sera moins important que celui d’un Husky.

Côté éducation, le Pomsky se révèlera être un excellent chien de famille relativement facile à éduquer, il est très facile de l’intéresser et de le motiver grâce à une éducation positive. Le rappel en balade ( point faible du husky ) devra être travaillé très tôt, il s’acquiert facilement à condition de le pratiquer régulièrement lors des balades. Il sera toujours friands de tours et stimulations intellectuelles, car c’est un petit chien très intelligent qui aime travailler et développer une complicité avec l’humain. Le genre du chiot Pomsky ( mâle ou femelle ) n’aura aucune forme d’influence sur son caractère. 

ATTENTION : posséder un jardin est souvent une des conditions sans lesquelles les familles n’envisagent pas d’adopter un pomsky, ceci dit un chien dont les propriétaires s’occupent correctement sera aussi heureux en appartement qu’en maison ! En effet, un jardin même immense dans lequel le chien se retrouvera seul ou peu stimulé, et n’en sortira que peu n’est absolument pas épanouissant pour un pomsky et son bien être. Il faut donc être pleinement conscient de l’engagement que cela représente et devoir balader son pomsky tous les jours et le stimuler quotidiennement malgré le fait de posséder un jardin. 

Le Pomsky, des risques de maladies ? 

Le Pomsky est issu du croisement entre deux primitifs robustes que sont le Poméranien ainsi que le Husky Sibérien. Ils ne sont pas sujets à des maladies particulières, ce sont de petits chiens très robustes et  endurants. Le recul que nous avons aujourd’hui grâce aux Américains, fondateurs du Pomsky, nous permet également d’affirmer que celui-ci n’est pas sujet au développement de maladies particulières.

Tous les reproducteurs utilisés doivent bien entendus être indemnes de tares ainsi que de maladies génétiques présentes distinctement dans les deux races. 

Les différents outils scientifiques que nous avons en notre possession à l’heure actuelle (test ADN, tares, suivi médicaux) nous permettent de suivre l’évolution de cette nouvelle race en devenir et vous proposer des chiens en parfaite santé, ce qui n’était pas possible lorsque naissaient les premiers croisements, qui étaient à l’origine de toutes les  races de chiens que nous avons actuellement. Tout ceci nous permet d’être certain que le Pomsky ne souffrira pas de problèmes liés à des maladies génétiques ou autres tares héréditaires au fur et à mesure de l’évolution des générations. 

 

Mes Objectifs — Le standard du pomsky en France 

http://officiel-pomsky-france.fr/

Nous faisons partie des fondateurs de l’Officiel Pomsky France, club de race représentant le Pomsky en France. 

Notre standard s’inspire de celui de l’IPA ( International Pomsky Association ) en vue de la reconnaissance de la race. Vous pouvez le consulter celui-ci en détail en cliquant sur le lien suivant :http://officiel-pomsky-france.fr/le-standard/

Les chiots Pomsky issus de mes reproducteurs et ceux que je souhaite continuer à vous proposer à l’avenir, sont des chiots correspondant au standard de l’Officiel Pomsky France et posséderont des caractéristiques physiques bien marquées Husky ( masque, marquages husky, yeux bleus ou hétérochromes) avec un pelage plush et fluffy ( moelleux) ainsi que quelques whooly ( plus long de type laineux) 

Programme d’élevage :

 

La lettre F correspond à la génération à laquelle appartient le pomsky, ( ou en d’autres termes à la filiation), vous retrouverez souvent les termes F1,F2,F3 etc… autrement dit, le pomsky F1 correspond à un pomsky de première génération. Le Pomsky F2 correspond à un pomsky de deuxième génération etc…

Nous proposons actuellement des chiots pomsky de génération F2, et F3. Nous souhaitons avancer peu à peu dans les générations, et proposer des Pomsky au pourcentage s’approchant du taux 50/50 ainsi que 62,5/37,5 taux de pourcentage légèrement plus husky que poméranien, comme cela est pratiqué aux U.S.A.

Ils se déclinent en trois tailles : standard, le format miniature, et plus rarement la taille micro. 

Pour l’année 2022, notre objectif est de nous spécialiser, ainsi que nous perfectionner quand à la naissance de chiots pomsky approximativement à un taux de 50/50 ( la génétique n’étant pas une science exacte après la génération F1 ) de taille miniature et au physique de parfait mini husky. 

 

Petit récapitulatif :

- Pomsky de génération F1 : 50 % Poméranien, 50 % Husky : chiot issu de Père Poméranien + mère Husky

- Pomsky de génération F1B : 75 % Husky 25 % Poméranien : chiot issu de Père Pomsky F1 + mère Husky 

- Pomsky de génération F2 : 50 % Poméranien, 50 % Husky : chiot issu de Père pomsky F1 + Mère Pomsky F1

- Pomsky de génération F2 : 62,5 % Husky, 37,5% Poméranien : chiot issu d’un parent Pomsky F1B ( père ou mère ) + 1 parent F1

Pomsky de génération F3 : chiot issu de deux pomsky F2 50/50 ou 62/37 X 50/50 

- Pomsky adulte de taille standard : 

Entre 38 à 42 cm au garrot, pour un poids compris entre 9 et 12 kg

- Taille adulte du mini pomsky :

 33 à 38 cm pour un poids compris entre 5 et 8kg 

- Taille adulte du micro Pomsky :

Jusqu’à 32 cm pour un poids inférieur ou égal à 5kg